Le pic d'Orhy est le point culminant de la Soule à 2 017 m d'altitude. Il est le premier « 2 000 » des Pyrénées, en venant de l’océan Atlantique, et ses dimensions imposantes en font le géant des Pyrénées basques. De son sommet on aperçoit le golfe de Gascogne, le pic d'Anie et côté Béarn à l'est, les plus hauts sommets des Pyrénées.

Avant d'être la plus grande hêtraie d'Europe Occidentale, la forêt d'Iraty est avant tout un lieu mythique du Pays Basque empli de légendes et de croyances populaires...Longtemps restée inaccessible, elle est devenue le royaume de Basajaun, seigneur de la forêt, et des Laminak, petits génies bienfaisants.

Aujourd'hui, la nature accueille les bergers et leurs troupeaux. Le pastoralisme est en effet au centre de la vie à Iraty, plus de 15000 brebis montent en mai et redescendent en novembre.

Mais la forêt d'Iraty sait vivre au rythme des saisons... pêche et cueillette des champignons en été, randonnées au printemps, passage des oiseaux migrateurs en automne, ski de fond et raquettes en hiver... offrant à chacun paysages grandioses et nature riche et sauvage.

La première descente du gouffre Lépineux, en 1950, ouvre la voie à l'exploration de ce prestigieux réseau souterrain. L'expédition de 1953 découvre la salle de La Verna. Ses dimensions hors normes (245 m de diamètre, 194 m de haut) la classent parmi les plus grandes salles souterraines du monde. Cette extraordinaire aventure humaine du XXeme siècle sera le fil conducteur de la visite de la salle.

Pour plus d'infos : voir le site Internet de la Verna dans notre rubrique sur le Web

Ce village de montagne tient son nom d'une lusitanienne martyrisée par les romains vers l'an 300 alors qu'elle se rendait en Gaule pour épouser un noble chrétien. Le culte de la sainte prit naissance à Saragosse et la légende dit qu'au Xe siècle, des voleurs s'emparèrent d'un bras de la sainte et le cachèrent dans le tronc creux d'un chêne. Chaque jour un taureau s'agenouillait devant le chêne et ses cornes flamboyaient. Une église fut alors édifiée à cet emplacement et devint lieu de pèlerinage. La précieuse relique disparut en 1569 au cours des guerres de religion. L'église fut classée monument historique en 1841.

 

 

 

Site des plus sauvages et prestigieux d'Europe, les gorges de Kakuetta, explorées la première fois en 1906 par Edouard-Alfred Martel, spécialiste des expéditions scientifiques, sont aujourd'hui protégées et forcent l'admiration.

 
Hôtel Restaurant du pont d'Abense - Uhaltia - 64470 ALOS-SIBAS-ABENSE - Tél : 05-59-28-54-60